Pourquoi le tour du monde ?

Bien que propulsé par certains événements extérieurs, ce choix, cette envie de partir n’a pas été un simple coup de tête. Cette idée a germé en grandissant devant les fabuleux reportages National Geographic du dimanche après-midi et en revoyant 15 fois Indiana Jones, mais aussi à cause/grâce à un sentiment de frustration après avoir passé toutes mes vacances d’été au 4 coins de la France, sans jamais dépasser aucune frontière. Assez tôt, je me suis dit « Un jour, je ferai le tour du monde ». Puis cette année en Écosse m’a convaincu de deux choses dont je me doutais déjà : la richesse des échanges interculturels et l’épanouissement que l’on tire en vivant dans un autre environnement.

Les « vrais » voyages ont commencé à 2, alors je me suis dit que ce rêve pouvait prendre une autre signification en le partageant avec le binôme de ma vie 🙂

Virginie.

Nos motivations :

>> Évasion

Voyager, c’est partir à la découverte des richesses du monde.

C’est découvrir des cultures qui nous sont complètement étrangères. C’est découvrir des espaces naturels préservés ; des animaux majestueux, des végétaux flamboyants.

>> Introspection

Voyager c’est aussi s’immerger dans l’inconnu.

C’est être confronté à des problématiques nouvelles et savoir prendre le temps de les analyser avec humilité. C’est remettre en question ses habitudes, ses limites, son regard sur la vie.

>> Digression

Voyager vraiment, c’est partir longtemps.

C’est prendre le temps de découvrir, de vivre plus près des populations locales, d’expérimenter les choses en détail. C’est surtout l’occasion de faire une vraie pause avec les obligations quotidiennes de la vie.

 

Une réflexion au sujet de « Pourquoi le tour du monde ? »

Laisser un commentaire